Le muscat, des arômes antiques pour un vin célèbre

Muscat antique sur Bacchus ?

Il en a fallu du coeur et de la substance au muscat pour résister à 2000 ans d'histoire et régaler sans faillir le coeur des hommes de toutes les époques...

 

Le muscat, une tradition depuis l'antiquité

On pense que le muscat, et notamment le muscat blanc à petits grains a été importé par les grecs antiques de Marseille avant de trouver son terroir de prédilection dans le Languedoc à l'époque romaine. Ce qui est certain, c'est que Frontignan était déjà connue à l'époque de Charlemagne pour ce cépage aromatique et typé.

Il n'existe d'ailleurs pas un seul muscat, mais de nombreuses variétés, la plus connue étant probablement le muscat de hambourg, qui est un raisin de table créé il y a 150 ans par les anglais.

D'ou vient le nom de ce cépage qui a traversé l'histoire ? De Mascate, capitale du Sultanat d'Oman, ce qui en ferait un cousin de la Syrah, originaire de Chiraz, ancienne capitale de la Perse, ce qui expliquerait son caractère oriental ? Du mot français "musqué" car c'est ainsi que l'on qualifiait ses arômes en français médiéval ? De l'italien mosca qui désigne une mouche particulièrement attiré par ce cépage fort en sucre ? 

Vin muscat dans l'antiquité

Des vins inoubliables

Ce qui caractérise le mieux le muscat, c'est qu'il produit des vins dont on se souvient. Orientaux, musqués, sucrés, ces trois mots clefs le caractérisent à merveille. Sa gamme aromatique est en réalité assez large. Le VDN est le muscat le plus connu, vin doux naturel, muté à l'alcool. Il figurait jadis en bonne place sur les tables d'apéritifs. Traditionnellement fort (15°), liquoreux, et très marqué "raisins de Corinthe" il laisse de façon croissante la place à des vins plus modernes. Floraux, longs en bouche et moins sucrés, le muscat sec, issu des mêmes cépages a le même degré qu'un sauvignon et accompagne à merveille un poisson ou un foie gras.

Certains muscats d'exception comme l'Originel défient les catégories et le temps. D'un goût exceptionnellement intense et complexe, relativement peu sucrés, ils se boivent par petites gorgées les jours de fête.

Le bio ou le retour à l'authenticité

Comme tous les autres cépages, le muscat a longuement souffert des excès de l'agriculture conventionnelle. Rendements élevés, goût standardisés et taux de sulfites excessifs. Les muscats bio lui redonnent progressivement son authenticité, arômes plus délicats, teneur en sucre moindres, typicité accrue. Voilà de quoi réjouir les fans de ce grand cépage.

Au Placard à Pinard

Muscat de Frontignan

Muscat de Frontignan

Un muscat plus continental, souvent plus marqué "raisin de Corinthe".

En savoir plus sur les muscats de Frontignan

Muscat de Mireval

Muscat de Mireval

Plus exposé aux influences maritimes que son cousin, et donc souvent plus foral.

En savoir plus sur le muscat de Mireval

Muscat sec

Muscat sec

Des grands vins blancs sur un poisson, une viande blanche, pour un repas d'été.

En savoir plus sur le Muscat sec