Les labels des vins naturels / vin nature : peut mieux faire !

Labels des vins naturels - vins nature

Attention, étiquette illégale !

On l'aura remarqué, les vins naturels ne se déclarent jamais comme tels sur leurs étiquettes. On ne trouve pas de logos "vin naturel" sur la contre étiquette, tout juste des mentions périphériques, du style :

  • sans sulfites ajoutées,
  • vin vivant,
  • vin sans intrants,
  • etc..

Les producteurs de vins naturels sont-ils plus modestes que les autres ? Non, ils prennent simplement acte du fait que les labels "vin nature" et "vins naturels" sont chaudement contestés, pas (encore) règlementés, et donc problématiques à utiliser.

Comme le souligne la Revue des Vins de France, les appelations "vin nature" et vins naturels suscitent des débats passionnés et à fort enjeux, notamment au sein de l'INAO, organe de l'Etat chargé de réglementer les appelations.

Un terme trop clivant ? D'un côté, les tenants de la viticulture traditionnelle, les grandes sociétés de vin et les lobbys de l'agriculture chimique militent contre le terme "nature" ou "naturel" qu'ils considèrent trop clivant. Si l'on autorisait d'un côté certains vins à s'appeler naturels, que seraient les autres ? Chimiques, artificiels, fabriqués, altérés, factices, trafiqués ? On comprend leur embarras face à un label qui justement, pointerait le côté artificiel des vins conventionnels !

Un concurrent au vin bio ? Même incomfort du côté des tenants des vins biologiques qui ont jusqu'à présent toujours revendiqué l'idée que leurs vins étaient plus naturels que les autres... Et qui voient d'un mauvais oeil l'idée de ce faire chipper cette revendication essentielle à leur succès.

Des définitions trop larges ? Probablement soucieuse de donner satisfaction aux lobbys les plus puissants (et l'Association des Vins Naturels ne fait pas partie de ce groupe), l'INAO a proposé des définitions des vins natures suffisamment larges pour permettre à tout le monde de s'y retrouver. Ce qui bien sûr ne pouvait pas satisfaire les producteurs de vins sans aucun intrants, sans sulfites ajoutés ou de vins vivants, qui se seraient vus attribués un label fourre tout et vidé de sens.

A l'heure actuelle, la situation est figée sur ces lignes de fracture. La conséquence pratique pour le consommateur est qu'il n'y a pas de label reconnu pour les vins nature.

Il n'y a pas aujourd'hui de label officiel et reconnu pour les vins natures / vins naturels

 

Une situation inconfortable pour les consommateurs

De leur côté, les amateurs de vins natures veulent pouvoir s'y retrouver et applaudissent à l'idée de disposer de labels clairs et lisibles. C'est compréhensible vu l'apparition sur le marché d'OVNI (Objets Vinicoles Non Identifiés) généralement issus de grandes maisons de négoce et expressement destinés à duper la vigilance des consommateurs.

Attention à la flash pasteurisation ! Que pensez-vous par exemple des vins conventionnels, bourrés d'intrants, et qui arborent fièrement sur l'étiquette "sans sulfites ajoutés" ? Il faut savoir que certains de ces vins ont été "flash pasteurisés", voir upérisés (comme le lait longue conservation), c'est à dire chauffés à haute température pendant quelques microsecondes pour tuer les levures et bactéries. D'autres sont microflitrés dans le même but (comme le lait, à nouveau...).

Etrange conception du vivant...

 

En attendant un vrai label, l'AVN et les labels du vin biologique

Association-des-Vins-Naturels-2.jpg

Vin-biologique-AB.jpg

Ecocert-vin-bio-2.jpg

Vin-biologique-Euro.jpg

Situation contrastée donc en ce moment du côté des vignerons qui produisent des vins naturels. Certains n'affichent aucun label, puisqu'il n'y en a pas. D'autres font quand même l'effort (coûteux pour un petit producteur) de se faire certifier en agriculture biologique et d'arborer un des labels correspondants.

D'autres encore revendiquent leur appartenance à l'Association des Vins Naturels. Mais comme son nom l'indique, cette association, qui a élaboré une définition et un cahier des charges des vins natures n'a pas à l'heure actuel de label. Il lui faudrait pour cela créer une prodécure de contrôle de la conformité au cahier des charges. Et l'organisme de contrôle qui va avec.

 

Le vin naturel chez votre caviste

On comprend mieux pourquoi les vins natures se vendent aujourd'hui essentiellement chez des cavistes indépendants. Eux seuls peuvent connaître individuellement les vignerons avec qui ils travaillent. De fait, ils garantissent la qualité de leurs vins, qu'ils connaissent parfaitement.

C'est ce que nous faisons au Placard à Pinard.

Ce site utilise Google Analytics. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.