Le vin, une tradition à Montpellier depuis l'antiquité

La-passion-du-vin-depuis-lantiquite-250x250.jpg

Convivialité, partage, chaleur humaine, échanges... le vin attise notre envie de parler, d'aller vers l'autre, de partager avec nos amis. Et le vin était déjà présent dans la région de Montpellier et faisait partie de notre cuture à l'époque romaine, et même gauloise. Tout cela, Sabine Nadal le sait, elle qui a arpenté les terres du Languedoc-Roussillon pendant deux décennies avant d’ouvrir le Placard à Pinard. Archéollogue de formation, les vignes étaient son territoire de chasse et c’était au pied des ceps qu’elle trouvait des fragments de dolia et de céramique antique. Et elle savait aussi que de tous temps, le vin dont on remplissait les amphores était bio, naturel, sans produits chimiques puisque ceux-ci n'avaient pas encore été inventés et que le bio était la seule option.

Et depuis 2015, elle perpétue la tradition et rassemble au Placard à Pinard les meilleurs crus bio et naturels de la région de Montpellier.

Près de Montpellier, les meilleurs crus bio

Plaisir, qualité, prix... Chacun a sa propre conception de ce que c'est qu'on bon vin. Au Placard à Pinard cette conception est simple : les vins sont bio, voire nature (sans sulfites ajoutés). Ils n'ont pas été torturés, ils n'ont pas été contrariés, ils ont eu plein de temps pour exprimer tout leur potentiel et de ce fait ils ont une âme, quelque chose à dire qu'on ne trouve pas nécessairement dans les bouteilles standardisés du supermarché. Ils sont originaires de la région de Montpellier, grès de Montpellier, vin rouge bio capiteux de Saint Georges d’Orques, Pic Saint Loup rouge et rosé... Ils sont aussi originaires du Languedoc,  vins naturels des Corbières, vins rosés secs des Cévennes, Picpoul de Pinet bio pour accompagner les huitres, vin pétillant à base de muscat pour les jours de fête… Et bien sûr, les vins que Rabelais vantait déjà au 17ème siècle, les muscats doux et muscats secs issus de Mireval et de Frontignan, 

La convivialité méditerranéenne

A Montpellier le vin est un produit de contact, d'échange, de palabres. Ce n'est pas un produit technocratique qu'on achète sur catalogue. Ce n'est pas une bouteille qu'on attrape à la va vite parce qu'elle paraît plus jolie que sa voisine. Aujourd'hui comme au moyen-âge, s'arrêter chez son caviste, c'est l'occasion d'échanger, de se renseigner, de parler des vins bien sûr, de ce qu'on va manger avec, des amis qu'on va recevoir, de l'occasion qu'on veut fêter. C'est l'occasion de goûter ce qui est ouvert ce jour là, de nouer un premier contact.

Alors on vous attend ...